Maelstrom : Avis et Test

Last Update : mai 22, 2018 by Cyril

9.1

CE QUI VOUS ATTEND

  • Un Battleroyale original et prometteur
  • Des batailles navales épiques
  • 3 factions et de nombreux navires
Acheter

Présentation du jeu

Le nouveau Battle Royale à ne pas manquer !

Le genre du battle Royale est à la mode et de nombreux studios se lancent dans l’aventure avec plus ou moins de réussit et de prise de risque. C’est dans ce contexte ultra compétitif que le nouveau studio Gunpowder Games entre dans le milieu des jeux en ligne !

Pourquoi prenons-nous la peine de vous donner notre avis sur Maelstrom ? Premièrement, il s’agit d’un des rares Battle Royale à marcher hors des sentiers tout tracés par H1Z1, PUBG et Fortnite ! Mixer le genre Battle Royale avec le jeu de guerre navale a de quoi aguicher la curiosité ! De plus, Gunpowder Games est un studio pour l’instant inconnu, mais fondé par des poids lourds du jeu compétitif : l’équipe de développement est notamment composée d’anciens de Riot Games (League of Legends), Blizzard (World of Warcraft, Overwatch, Hearthstone, Starcraft), Sony, Insomniac et bien d’autres studios prestigieux.

Vous aimez les Battle Royale mais vous cherchez une expérience radicalement différente de titres majeurs du moment ? Ne manquez pas notre avis sur Maelstrom !

Vos débuts sur Maelstrom

Sans grande originalité, votre aventure sur Maelstrom débute par un tutoriel simple mais complet. Vous apprenez à diriger votre navire, à détruire des vaisseaux ennemis, à ramasser du butin et à éviter la zone dangereuse qui se resserre inévitablement autour du terrain de jeu. En parlant de cette dernière, elle est beaucoup plus punitive quand dans un battle royale classique. Une fois hors de la zone de jeu, l’océan s’assombrit et d’immenses monstres marins viendront rapidement croquer votre navire.

3 factions sont disponibles en jeu : les humains, les nains et les orcs. Chaque race dispose de ses propres navires qui ne demandent qu’à être débloqués et améliorés. Ainsi, certains navires sont de véritables tanks flottants, d’autres excellents pour éliminer des cibles distantes alors que certains préfèrent le combat rapproché et l’abordage d’autres navires. Une multitude de façons de jouer sont proposées aux capitaines qui n’ont qu’un seul but : être le seul des 15 navires encore à flot à la fin de la partie.

Le but du jeu

Si Maelstrom est incontestablement un jeu original et innovant, il repose tout de même sur les bases solides d’un battle Royale : 15 joueurs sont propulsés dans une grande arène qui se rétrécira petit à petit, amenant les joueurs à se rencontrer et à s’affronter. Le but de chaque joueur est simplement d’être le dernier survivant, et de nombreuses stratégies peuvent servir cet objectif final :

  • Détruire autant d’adversaires que possible
  • Éviter les affrontements et laisse les autres joueurs s’entre-tuer
  • Collecter autant de bonus que possible pour avoir un avantage sur les ennemis

Toutes les méthodes sont bonnes pour occuper la seule place qui compte : la première !

Les points clés de Maelstrom

3 races, 9 bateaux et 9 capitaines

Malstrom fait la part belle à la diversité du gameplay. Ici, chaque joueur pourra façonner sa façon de joueur à l’aide des différentes options qui s’offrent à lui. Premièrement, 3 races sont jouables.

Les humains disposent de bateaux rapides et d’une puissance de feu incroyable. Ils sont par contre fragiles et doivent donc faire attention à leur placement. Leurs bateaux sont construits sous la forme de châteaux forts.

Les nains bâtissent de véritables tanks des mers. Leurs vaisseaux sont très lents mais sont capables d’effectuer des marches arrière et de tirer dans toutes les directions.

Enfin, les orcs ne font pas dans la dentelle ! Leurs vaisseaux tirés par des requins sont maniables et peuplés d’un équipage orc sans pitié. Ils sont particulièrement efficaces à faible distance et n’hésitent pas à aborder les navires adverses.

Pour aller plus loin dans la personnalisation, chaque race dispose de 3 vaisseaux : un navire léger, un moyen et un lourd. Cela aura évidemment un impact sur les caractéristiques du bateau en jeu. Un navire de petite taille sera souvent rapide et maniable mais beaucoup moins résistant qu’un énorme destroyer.

Enfin, que serait un vaisseua de combat sans un bon capitaine ? Le choix d’un capitaine parmi les 3 proposés dans chaque faction est crucial. En effet, ce dernier vous donne accès à une capacité que vous pourrez activer de temps à autre et qui peut retourner le cours d’un combat.

Le système de progression

Le genre du battle royale a habitué le communauté à l’équipement « à usage unique ». Dans Maelstrom, les différents bonus amassés en détruisant des navires contrôlés par l’IA ou des joueurs sont bel et bien temporaires et disparaissent à la fin de la partie. Néanmoins, tout l’or amassé est permanent. Celui-ci vous servira une fois la partie terminée : vous pouvez l’investir pour acheter de nouveaux bateaux et pour les améliorer. Ainsi, vous pouvez personnaliser encore plus votre façon de jouer ! On retrouve alors le système de tiers de nombreux jeux d’action en ligne comme World of Tanks. En améliorant votre navire, celui-ci passera au tiers supérieur et le matchmaking évitera de placer dans la même partie des joueurs disposant de vaisseaux à la puissance trop polarisée.

Un gameplay arcade ultra dynamique

La physique d’un bateau n’est pas simple à prendre en main. L’inertie, la gestion du courant, la balistique des tirs… beaucoup de choses sont à apprendre pour pleinement maîtriser Maelstrom. Heureusement, Gunpowder Games a fait le choix d’un gameplay axé arcade : simple à prendre en main, difficile à maîtriser. Au bout de quelques parties seulement, on se dirige facilement où l’on veut et on parvient à être relativement précis. À bas le réalisme, le fun avant tout !

Si l’on peut reprocher aux Battle Royale la lenteur des phases de jeu séparant les combats, ce n’est pas le cas de Maelstrom. Ici, la phase de loot est directement lié à l’action puisqu’il faudra détruire des vaisseaux contrôlées par l’IA pour récupérer les premiers bonus. Les parties sont rapides, notamment grâce à la zone de jeu qui rétrécit rapidement et qui ne fait pas de cadeau aux trainards : au bout de quelques secondes dans l’eau sombre et trouble du hors-map, votre bateau sera immédiatement attaqué par des créatures marines qui vous détruiront en un rien de temps.

Dernière News

Chronique Maelstrom guide Battle Royale

Maelstrom Guide – Bien débuter sur le Battle Royale Maelstrom

Par cyril / mai 28, 2018 / Pas de commentaire

Me revoilà pour un nouveau guide Battle Royale épique jeune pousse ! Je t’ai manqué n’est-ce pas ? Non ? Ton manque d’honnêteté me désole…

Lire l'article

3 Astuces pour bien commencer

Comprendre ses forces et ses faiblesses

Contrairement aux autres Battle Royales, Maelstrom ne met pas tous les joueurs sur un pied d’égalité. Avec 9 navires personnalisables, chaque joueur à la possibilité d’orienter énormément le gameplay de son bateau. Ainsi, chaque navire a ses forces et ses faiblesses. Si vous choisissez d’opter pour un bateau très fort à longue distance mais fragile, vous serez naturellement mis en difficulté par un bateau petit, rapide et capable de rapidement atteindre votre corps à corps.

Au contraire, un bateau lent et ultra résistant aura du mal à faire face aux salves régulières et puissantes d’un navire placé à longue distance. Connaitre ses forces et faiblesses est une étape cruciale pour progresser dans le jeu et prendre des décisions intelligentes.

Combattre n’est pas toujours la solution

Pour être le dernier survivant, il n’est pas nécessaire d’effectuer le sale boulot soi-même. Généralement, foncer dans la mêlée sans réfléchir n’est pas une stratégie payante. Afin d’être le dernier survivant, il est indispensable de prendre des précautions et de choisir judicieusement le bon moment pour prendre part à un affrontement. Un navire isolé et en mauvais état est une cible parfait, tout comme deux vaisseaux s’affrontant et ne vous ayant pas remarqué. Couler un ennemi permet de récupérer de précieux bonus, mais attention à ne pas être trop gourmand !

Jouer avec le décor

La carte de Maelstrom n’est pas qu’une vulgaire étendue d’eau ! Rochers, courants, brume, tourbillon… de nombreux éléments sont là pour animer le cours d’une partie ! Un bon capitaine tentera toujours d’utiliser l’environnement à son avantage. Il est par exemple possible de profiter d’un courant pour rattraper un ennemi ou fuir, pousser un adversaire dans un tourbillon ou se cacher dans une nappe de brouillard pour frapper par surprise !

Test de la rédaction

Test Maelstrom battle Royale
Par cyril / mai 22, 2018 / Pas de commentaire

Test Maelstrom

Le premier Battle Royale naval !

La mode des Battle Royale ne semble pas sur le point de s’essouffler puisque les titres continuent d’affluer à un rythme effréné. Néanmoins, même les plus fervents défenseurs de ce nouveau genre peuvent rapidement ressentir une pointe de lassitude en constatant que la très grande majorité des nouveaux Battle Royale sentent le réchauffé. FPS ou TPS, grande carte, loot… difficile de dénicher une réelle prise de risque chez les studios qui se lancent dans ce nouveau milieu déjà concurrentiel.

Et là, Maelstrom débarque, sorti de nulle part et d’un studio inconnu (même s’il est formé de développeurs vétérans). Si le concept de l’arène dont la taille réduit petit à petit jusqu’à ce qu’un seul joueur reste, c’est bien là que s’arrête la comparaison entre Maelstrom et PUBG ou Fortnite.

Dans maelstrom, chaque joueur est à la barre d’un petit bateau. Avec un gameplay dynamique typé arcade, on se tire des salves de boulets de canon, on s’aborde, on se rentre dedans… la bagarre quoi ! Le jeu est beau, le jeu est original, mais qu’est-ce que ça donne clavier en main ? La réponse dans notre test de Maelstrom !

Acheter Maelstrom sur Steam

Notre avis sur Maelstrom ? Le début d’une nouvelle vague de Battle Royale ?

Avant même de s’attarder sur le gameplay de maelstrom, une chose saute aux yeux : le jeu est magnifique ! Si la musique et le décor ne sort pas franchement de l’ordinaire (mais fait son taff tout de même), c’est le design des bateaux qui fait mouche. Les navires humains embarquent de véritables murailles de châteaux forts sur leur coque de bois, les orcs tractent leurs navires au look agressif grâce à de terrifiants requins. Pour les nains, maîtres de la technologie, pas de voile à l’horizon mais de puissants moteurs pour faire naviguer d’imposantes coques en or. Il était indispensable de donner à chacun des 9 navires jouables un look unique afin de pouvoir les différencier au premier coup d’œil, et le pari est réussi ! Le tout donne une ambiance pirate qui sent bon le sel et le rhum, mais avec une petite touche fantasy rafraichissante.

« Un titre prometteur qui a encore un peu de chemin à faire pour percer ! »

Place au gameplay ! Dès les premières minutes de jeu, on s’apperçoit que Maelstrom n’a pas la volonté de respecter l’inertie et la physique de véritables navires… et c’est tant mieux ! La phase tutorielle est courte mais présente des bases suffisantes pour se lancer en partie normale, contre des joueurs ou contre l’IA. Néanmoins, il est difficile de comprendre des points du jeu plus subtils comme l’abordage ou l’importance des voiles. Pour cela, pas de secrets : il faut aller lire toutes les aides de jeu.

Avec quelques heures dans les pattes est un bateau disposant de quelques améliorations, on commence à apprécier le jeu à son plein potentiel. Remporter une partie demande une sacrée dose de précision, de stratégie et parfois un peu de réussite. Et enfin, ENFIN, voilà un Battle Royale où l’on ne passe pas la moitié de la partie à chercher des équipements. Les games sont courtes, rythmées et rien n’est joué jusqu’à la dernière seconde : un condensé d’action très réussi !

Néanmoins, Maelstrom n’est pas exempt de défauts. On notera notamment le manque d’informations en temps réel. L’interface est très simple et, dans le feu de l’action, il est parfois difficile de savoir ce qu’il se passe réellement. Qui attaque ? Où ? Attaque-t-il les voiles, la coque ou l’équipage ? Pas mal de petits détails d’interface pourraient encore être améliorés, mais rien d’alarmant pour un jeu qui est encore en early access !

En bref, Maelstrom est le genre de titre à suivre de très près ! Si le genre du Battle Royale veut continuer sur sa lancé, il doit se renouveler et un jeu comme Maelstrom montre la voie à suivre ! Malgré le fait qu’il soit encore en phase de beta, Maelstrom vaut déjà le détour et pourrait bien se démarquer du lot !

Graphismes
95%
Univers
95%
Interface
50%
Communauté
75%

Points fort

  • Des graphismes au top !
  • De l’action pure arcade
  • Un gameplay personnalisable

Les Points faibles

  • Jeu en early access

Images du jeu