Chronique Warhammer: Vermintide 2 top 10 conseils
Par cyril / mars 14, 2018 / Pas de commentaires

10 conseils pour s’améliorer sur Warhammer: Vermintide 2

/ZAAAP\ Bon, je viens du futur et laisse moi te dire que c’est pas jojo tout ça. Comment dire… j’ai vu le toi plus vieux et… t’es toujours un noob ! Du coup me voilà, des conseils plein les fouilles pour t’aider à rectifier ça. Que tu joues déjà à Warhammer: Vermintide 2 ou pas n’a que peu d’importance, puisque j’ai bien vu que tu allais y jouer dans le futur. Au cas où, va faire un tour du côté de notre test de Warhammer: Vermintide 2, ça devrait te mettre les idées au clair !

Allez, installe toi OKLM et découvre mes 10 conseils pour t’améliorer sur Warhammer: Vermintide 2 !

1. Utilise le ping

Tu connais la touche T ? Elle est belle, elle est douce et elle deviendra bientôt ta meilleure amie. Elle permet de ping un objet ou un ennemi ce qui lui octroye une srubrillance bleue visible par tous vos alliés, même à travers les murs en plus d’un petit effet sonore. Le ping permet donc de signifier à son équipe qu’on a remarqué quelque chose digne d’intérêt. N’hésite donc pas à ping les packs de soins, munitions bombes ou autres consommables que tu croises afin de t’assurer que tes coéquipiers les prendront. Plus important encore, le ping te permet de repérer des ennemis spéciaux. Une horde arrive vers toi mais tu es encore trop loin pour frapper ? Spam ta touche ping un peu partout, tu pourrais peut-être repérer des moines cachés dans la horde, un Guerrier du Chaos ou n’importe quel ennemi puissant que tu préfères remarquer avant qu’il n’arrive au contact.

2. Apprends quand parer et quand esquiver

Appuyer sur clic droit avec une arme de corps à corps permet de bloquer les attaques et esquiver à l’aide de la touche Espace et d’une touche directionnelle permet d’éviter les attaques. Simple, non ? Mais sais-tu quand parer et quand esquiver ?

L’esquive à l’avantage d’être rapide et de te laisse attaquer très rapidement après avoir évité un coup. Contre la plupart des ennemis, tu peux enchainer les frappes et les esquives, mais cela n’est pas toujours suffisant.

Les berserks, les moines et bien sûr les boss disposent d’attaques puissantes, rapides et pas toujours évidentes à esquiver. Contre ce type d’ennemis, parer les attaques est souvent la meilleure solution pendant que tes alliés s’occupent de leur régler leur compte. Parer dispose néanmoins d’un avantage certain : bloquer une attaque au dernier moment déstabilisera ton adversaire, te laissant une large fenêtre de temps pour contre-attaquer.

3. Protège tes arrières

Si tu as fait ne serait-ce qu’une partie de Warhammer: Vermintide 2, tu sais déjà sans doute que les skavens comme les Hommes du Chaos ne sont pas du genre à se battre à la loyale. Ils ne se priveront pas de t’attaquer dans le dos pendant que tu seras occupé par d’autres ennemis face à toi.

Warhammer: Vermintide 2 tips

C’est pour cette raison que tu as tout intérêt à laisser tes arrières exposés. Affronter une horde dos à un mur évitera ce genre de problème et les goulots d’étranglement sont d’excellents lieux pour canaliser tous les ennemis à un même endroit sans risquer de perde des points de vie bêtement.

Si tu joues avec des amis et que tu as la possibilité de communiquer en vocal, il est aussi possible de se protéger mutuellement en se plaçant dos à dos pour éviter les mauvaises surprises.

4. Vise les points sensibles

Si Warhammer: Vermintide 2 se joue en vue FPS, tout n’est pas que question de headshot quand dans les titres les plus célèbres du genre. Si la plupart des ennemis doivent effectivement être frappés en pleine bouille pour prendre plus de dégâts, ce n’est pas le cas de tous. Certains Hommes du Chaos notamment portent un casque, mais ne sont pas protégés au niveau du buste. Un autre adversaire à l’armure contraignante est le boss Stormfiend. S’il semble difficile à battre en premier lieu, il suffit de parvenir à frapper dans le petit skaven accroché à son dos pour lui infliger beaucoup de dégâts.

Néanmoins, frapper les points faibles n’est pas la seule solution puisque des ennemis comme les Guerriers du Chaos disposent d’une armure complète. Les coups puissants traversent toujours l’armure et restent une option pour tuer ce genre d’adversaires.

5. Comprends ton rôle

Avec 5 personnages disponibles possédant chacun 3 archétypes disposant chacun d’un arbre de talents propre et de nombreuses armes équipables, tu as beaucoup de possibilités de gameplay et tu peux réellement adapter ton héros à ton style de jeu. Quel que soit ton choix, il est généralement préférable de te concentrer sur les aptitudes dans lequel ton personnage excelle.

Si tu choisis de jouer un personnage à l’aise à distance, concentre toi sur l’élimination des ennemis spéciaux avant que ceux-ci n’arrivent au corps à corps. Si au contraire tu disposes de beaucoup de dégâts de zones, c’est à toi de gérer les hordes en les détruisant rapidement. Les débutants ont tendance à vouloir jouer constamment sur tous les tableaux, ce qui peut mettre l’équipe en difficulté lors des moments difficiles.

Si tu veux avoir un petit aperçu des différents rôles dans Warhammer: Vermintide 2, jette-donc un œil à notre article sur le sujet !

6. Apprends les patterns des boss

Dans Warhammer: Vermintide 2, tu croiseras un mini-boss quasiment à chaque niveau, voire deux dans certaines conditions. Il existe 4 boss dans le jeu et chacun a ses propres attaques qui infligent généralement beaucoup de dégâts. Voici ce qu’il faut retenir de chaque boss pour les affronter plus sereinement.

Warhammer: Vermintide 2 Boss

  • Le Rat Ogre : Le plus basique des boss a 3 coups : un enchainement de petites frappes au sol facile à bloquer, une grosse frappe avec les deux poings qu’il faut esquiver car imblocable et un balayage avec le bras qui peut se bloquer et qui repousse.Il s’agit sans doute du boss le plus facile à tanker. Lorsqu’il s’en prend à un joueur, si celui-ci à connaissance des différentes attaques et un minimum de réflexes, il peut généralement temporiser en bloquant et esquivant pendant que ses alliés frappent.

 

  • Le Stormfiend : Le cousin du rat ogre dispose de deux sortes de lance flamme qu’il utilise pour créer des zones de dégâts sur la durée. Il charge aussi parfois sur un joueur après une longue animation très reconnaissable.Pour en venir à bout, le plus important est de ne pas rester dans la bouillie verte qu’il répand un peu partout. Il est assez difficile à contenir à cause de ses zones qui ne peuvent pas être bloquées et c’est pourquoi ces combats sont souvent un peu chaotiques. Il est néanmoins assez statique et il est rare qu’aucun membre de l’équipe n’ait l’opportunité de frapper le point faible dans son dos.

 

  • Le Bile Troll peut se révéler très problématique du moment que tu ne parviens pas à esquiver ses phases de vomi. Après avoir reçu de la bile plein la face, tu ne verras plus grand-chose et tu subiras des dégâts sur la durée. Dans ce cas, bloque dans la direction où est le troll au cas où il choisisse de venir te frapper. Lorsqu’il a perdu suffisamment de points de vie, il se met au sol et commence à régénérer ses points de vie. Frappe le jusqu’à ce que sa barre de points de vie temporaire disparaisse pour éviter qu’il ne se soigne trop.Le troll est surtout problématique lorsqu’il est accompagné d’une horde puisqu’il est capable de disperser les joueurs avec ses coups et ses flaques de bile.

 

  • Le Chaos Spawn est la pire saloperie ayant jamais existé. Il court vite, frappe vite, frappe fort et peut se régénérer. Le joueur ciblé par le boss a tout intérêt à bien se protéger et surtout à éviter son tentacule. Sa seule attaque relativement lente est aussi la plus dangereuse puisqu’après avoir levé son tentacule, il l’abat sur un joueur avant de lui mâchouiller la tête pendant de nombreuses secondes. En plus d’incapaciter pendant un long temps le personnage en lui infligeant des dégâts, cette attaque régénère largement le boss.Mieux vaut en venir rapidement à bout tout en faisant très attention à l’attaque évoquée ci-dessus. Généralement, ce n’est pas le boss qu’on préfère croiser !

 

7. Ouvre grand tes oreilles

Comment se lasser des petits couinements de rats et des insultes permanentes de Kerillian, pas vrai ? Mais se faire traiter d’insecte par une elfe arrogante n’est pas le seul intérêt des effets sonores de Warhammer: Vermintide 2.

Chaque ennemi, et notamment les ennemis spéciaux ont leurs propres effets sonores. Au bout de quelques heures de jeu, tu devrais être capable de reconnaitre immédiatement le *clok clok* d’un Hook Rat qui gambade comme la voix rauque d’un Guerrier du Chaos.

En te fiant simplement à tes oreilles (si tu utilises un système de son stéréo), tu devrais être capable de situer vaguement l’origine du son. C’est le moment rêvé pour te tourner dans cette direction et essayer de ping l’ennemi en question pour que toi et tes alliés puissiez l’éliminer rapidement.

Attention à ne pas te faire berner par le cri d’un Gutter Runner : c’est la seule créature dont le son ne vient pas nécessairement de l’endroit où il se trouve réellement.

8. Apprends les maps sur le bout des doigts

Tu as peut-être déjà remarqué à quel point une mission se simplifiait lorsque ne serait-ce qu’un membre de ton équipe connait bien la disposition des lieux : où trouver les tomes et les grimoires, où sont les coffres, quels sont les endroits les plus stratégiques pour accueillir une horde…

Warhammer: Vermintide 2 tank

Et si toi aussi tu devenais le leader de ton équipe en menant les troupes à travers une mission que tu connais sur le bout des doigts ? Pour se faire, rien de bien compliqué. Lance une partie en difficulté Recrue avec des amis ou avec des bots et prends le temps d’explorer chaque recoin de la carte. De nombreux sites t’aideront à trouver les tomes et grimoires, mais le reste est à découvrir par toi-même. Après avoir répété l’opération quelques fois, tu devrais te sentir très à l’aise sur la carte et te sentir capable de définir un bon itinéraire pour compléter les missions aussi efficacement que possible.

9. Ne gaspille pas tes munitions

À moins que tu ne joues Slayer qui n’a pas d’arme à distance ou Sienna qui n’utilise pas de munitions, tu as forcément une arme à distance et un nombre limité de projectiles. Énormément de joueurs ont tendace à tirer sur tout ce qui bouge et à rester sans aucune munition jusqu’à trouver l’une des rares caisses de munitions infinies du niveau. Pourtant, il s’agit d’une ressource précieuse qui doit être économisée.

De manière générale, il est totalement inutile d’utiliser des munitions sur les ennemis faibles en dehors des phases de horde. Ce pauvre skaven solitaire va se prendre un bon ocup d’épée dans la caboche par un de tes collègues ou toi et ne mérite pas que tu gâches une flèche ou une balle.

Conserve tes munitions pour les ennemis spéciaux, les hordes ou plus important encore, pour les boss !

10. Équipe-toi correctement

L’équipement est crucial dans Warhammer: Vermintide 2 puisqu’il augmente considérablement la puissance de ton personnage. Chaque coffre que tu gagneras en montant des niveaux ou en finissant des missions contient des objets qui offrent du power : ils augmentent tes dégâts, le nombre d’ennemis que tu peux toucher en un seul coup et ta capacité à déstabiliser les ennemis en frappant.

De plus, les équipements offrent d’autres caractéristiques en rapport avec leur rareté. À partir de la rareté orange, tu auras aussi droit à un trait, un effet supplémentaire pouvant avoir un impact immense sur le gameplay de ton personnage.

En ce qui concerne les caractéristiques offertes par les armes, je ne peux que te conseiller d’opter pour pas mal de Curse Resistance si tu comptes récupérer des grimoires lors de tes missions. Avec seulement 33% dans cette statistique, l’effet sur tes points de vie maximale sera la même lorsque tu as 2 grimoires que lorsque tu n’en as qu’un seul et aucune résistance.

Tu aimerais en apprendre plus sur les coffres et le butin qu’ils contiennent ? Ne pars pas très loin car l’article t’expliquant quand ouvrir tes coffres arrive très vite !

Partager l'article

Articles

Test Warhammer: Vermintide 2

Par cyril / mars 5, 2018

Je dois avouer que l’annonce de Warhammer Vermintide 2 m’avait laissé sur ma faim. Alors que le premier opus, déjà excellent, reprenais à la perfection…

Lire l'article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *