Test Battlerite Royale : Le Battle Royale le plus prometteur de l’année ?

Par cyril / septembre 7, 2018 / Pas de commentaires
Test Battlerite Royale Test

Un an après la sortie de plusieurs géants du Battle Royale à l’image de Fortnite et PUBG, ce mode de jeu parti d’un simple mode de DayZ connait toujours autant de succès. La hype ne s’est toujours pas essoufflée et de nombreux studios de développement se lancent dans cette aventure (avec plus ou moins de succès), y voyant un bon moyen de rentabiliser leur jeu à moindre effort.

Personnellement, aucun Battle Royale sorti jusqu’à présent ne m’a conquis. Les jeux de tir (FPS comme TPS), ce n’est pas mon dada et j’étais impatient de découvrir le Battle Royale capable de répondre à mes attentes : Battlerite Royale.

Battlerite Royale est incontestablement l’un des jeux que j’attends le plus cette année. Ayant beaucoup joué à Battlerite Arena, je savais que le système de jeu me plaisait… restait à voir comment tous ces éléments de gameplay avaient pu être intégrés dans ce nouveau jeu. Ah, je ne vous l’avais pas dit ? Initialement prévu comme un simple mode de jeu de Battlerite Arena, Stunlock Studios a finalement revu ses ambitions à la hausse en repoussant à plusieurs reprises la sortie de son jeu afin d’en faire un nouveau titre à part entière, bien plus travaillé que le projet initial.

Battlerite Royale beta

Le 6 Septembre s’est déroulée la première phase de beta fermée de Battlerite Royale à laquelle j’ai eu la chance d’être convié. Des étoiles plein les yeux, je n’ai pas raté une miette des deux heures de mise en ligne du serveur, avec la ferme intention de vous raconter dans les moindres détails mes premiers pas sur Battlerite Royale.

Quel est mon sentiment après ce test ? Scrollez, chers internautes, et découvrez ce test de Battlerite Royale !

Battlerite Royale, qu’est-ce que c’est ?

Avant d’entrer au cœur du sujet, il est important de récapituler ce qu’est Battlerite Arena, pour la simple et bonne raison que Battlerite Royale reprend énormément d’éléments du jeu d’origine : les champions, les sorts, les mécaniques de jeu… commençons donc par le début !

Battlerite est un jeu d’action en ligne gratuit dont le gameplay est largement inspiré des MOBA : chaque joueur contrôle un champion en vue du dessus et a à sa disposition plusieurs sorts. On se déplace avec ZQSD, on lance ses sorts avec Clic gauche, Clic droit, A, E, Espace, R et F et… c’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir !

Le gameplay est extrêmement dynamique et la courbe de progression faramineuse. Afin de prendre le dessus sur l’équipe adverse, il faut faire preuve de précision, de réflexes, d’anticipation, de stratégie et d’une bonne synergie d’équipe.

Battlerite Royale reprend tous ces éléments de jeu pour les replacer dans un format complètement différent. Bon vent le deathmatch et place au Battle Royale !

Sélectionnez votre champion et chutez dans une immense arène avec 19 autres joueurs. Seul ou de paire avec un de vos amis (même si le mode 2 joueurs était indisponible pour cette première beta fermée). Vous vous en doutez, le but est d’être le dernier debout pour être sacré Champion Royale.

Les parties durent environ un quart d’heure et un Shred (une zone infligeant des dégâts constants aux joueurs s’y trouvant) vient petit à petit restreindre la zone de jeu. Collecter des équipements, s’assurer de rester dans la zone de jeu et zigouiller des ennemis sont les principales activités de Battlerite Royale… et du genre Battle Royale en général !

Vous voilà armé de toutes les connaissances nécessaires pour attaquer le gros du sujet : quelles sont les particularités de Battlerite Royale ? Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de nombreux points à aborder. Pourquoi me direz-vous ? Parceque Battlerite Royale n’est pas un Battle Royale comme les autres !

La carte

Lorsque la partie commence (après la phase de lobby regroupant tous les participants), vous vous retrouvez passager d’une sorte de cabine attachée à un… chien-dragon-bleu-volant ? Aucune idée de ce qu’est cette bestiole exactement ! Ce qui est sûr, c’est qu’elle va traverser la zone de jeu en zigzagant, laissant le choix aux 20 joueurs de sauter en route lorsqu’ils le souhaitent. Une fois hors de la cabine, c’est la chute libre ! Les parachutes, c’est pour les chochottes puisque vos mollets d’aciers suffiront largement à encaisser l’impact. Mais avant de toucher sol, vous pouvez évidemment orienter votre chute afin de tomber où vous le souhaitez.

Bienvenue sur Talon Island, la charmante petite île où se déroule ce massacre consenti ! La zone de jeu est relativement grande, environ 30 fois la taille d’une map d’arène dans Battlerite. Les devblog détaillant la création de cette carte nous avaient mis l’eau à la bouche en nous présentant les différents environnements que l’on pourrait trouver en jeu, et le résultat est à la hauteur des attentes !

En parcourant la map, on traverse des forêts, un immense château en ruines, un village minier, des cabanes sur pilotis au-dessus de l’océan, etc. Parvenir à faire cohabiter autant de biaumes sur une carte de cette taille (assez petite pour un Battle Royale), c’est déjà un exploit en soi. Chaque zone a son identité, son architecture, ses petits détails… c’est magnifique et on s’y repère facilement. Que demander de plus ?

Une bonne carte afin de comprendre où l’on est et où l’on va ! Encore un point concrétisé avec brio dans Battlerite Royale ! En jeu, la minimap en haut à droite de l’écran permet d’avoir un aperçu immédiat des éléments de décor des alentours. Dans un jeu au rythme effréné comme Battlerite Royale, il est essentiel de comprendre rapidement la topographie des lieux pour tirer profit de toutes les capacités de mouvement des champions. En appuyant sur Tab, on a droit à une vision plus globale du terrain de jeu, indispensable notamment pour choisir où atterrir en début de partie.

Petit détail intéressant : dès qu’un joueur meurt, les 19 autres participants voient apparaitre une croix rouge sur la carte, à l’emplacement de son cadavre. Il est donc très facile de savoir où se passent les affrontements et de joindre la fête si le cœur nous en dit !

Les champions

Je l’évoquais déjà en introduction : Battlerite emprunte des nombreux codes des MOBA. Une grande variété de champions jouables en fait partie. En effet, ce sont pas moins de 27 héros différents que vous pouvez jouer et/ou affronter.

Pour des questions d’équilibrage, tous les champions n’ont pas encore été incorporés à Battlerite Royale. Si des héros comme Poloma, Taya ou Ruh Kan ne sont pas encore disponibles, cette première phase de beta propose tout de même de jouer 20 champions différents.

Les habitués de Battlerite Arena retrouveront donc une grosse partie du casting sur ce nouveau jeu, mais avec tout de même des différences notables ! En effet, tous les champions ont subi des modifications conséquentes. Certains, à l’image d’Ashka, ont gardé un kit de sort globalement similaire mais avec des changements sur les dégâts et les cooldowns. D’autres, à l’image de la plupart des supports, ont subi beaucoup plus de changements, voyant par exemple des versions EX de leurs sorts remplacer les sorts défensifs qui ne s’intègrent pas forcément bien à un mode Battle Royale.

D’après Stunlocks Studio, équilibrer les supports était d’ailleurs un challenge de taille. Venir à bout d’un ennemi doit être assez rapide pour que le jeu profite d’un bon dynamisme. Le panel de sorts défensifs des champions de soutient allait donc à l’encontre de ce principe. C’est pourquoi les 5 supports (sur 8 dans Battlerite Arena) pour l’instant intégrés à Battlerite Royale ont connu des changements majeurs.

Toujours dans le but de rendre les combats entre joueurs plus rapides et plus intenses, les barres de vie ont été largement réduites. Lorsque vous entrez dans l’arène, vous disposez en effet de peu de points de vie et vous devez trouver divers objets afin de vous rendre un peu plus résilient. Le résultat escompté est bien là puisque la moindre attaque subie vous ôtera d’une bonne portion de votre énergie vitale, laissant peu de place à l’erreur !

Améliorer son champion dans Battlerite Royale

Si vous avez déjà joué à un Battle Royale, vous n’êtes pas sans savoir que votre personnage est généralement très faible en début de partie et s’améliore à mesure que vous récupérez des objets et tuez des ennemis. Dans PUBG ou Fortnite, cela se traduit par la récupération d’armes et de pièces d’équipements.

Dans Battlerite Royale, ce sont les sorts, les équipements et les activables qui jouent ce rôle !

Les sorts

Une fois votre personnage sélectionné et le matchmaking terminé, vous débarquez sur une petite portion de la carte inaccessible plus tard dans la partie, et dans laquelle vous ne pouvez pas attaquer les autres joueurs. Il s’agit du lobby, une sorte de salle d’attente regroupant tous les joueurs avant que la partie ne débute vraiment.

Dans le lobby, vous disposez de 100 pièces d’or que vous devez investir en achetant un sort. Et oui, vous ne commencez pas la partie avec votre kit de sort au complet. De base, vous disposez simplement de votre LMB (votre auto-attaque, placée par défaut sur Clic Gauche) et de votre Capacité Ultime. Comme dans Battlerite Arena, il faudra accumuler 100 points d’énergie en frappant des adversaires pour pouvoir utiliser ce sort surpuissant.

Afin d’être efficace en combat, il est donc indispensable de récupérer vos sorts, ce qui peut être fait de plusieurs manières :

  • Dans le lobby, vous avez suffisamment de pièces d’or pour acheter un sort au choix. Le marchand conseille toujours d’opter pour un sort de déplacement, puisque celui-ci est indispensable pour vous sortir de situations délicates
  • Dans des Loot Orbs (voir le chapitre concernant les Loot Orbs)
  • Auprès des marchands (voir le chapitre concernant les marchands)
  • En tuant d’autres joueurs pour récupérer leur butin

Enfin, nous arrivons à une particularité de Battlerite Royale qui n’est pas sans rappeler Realm Royale qui avait introduit le Battle Royale avec classes il y a quelques mois : la rareté des sorts.

Chacun de vos sorts existe en 4 versions à la rareté croissante : commun, rare, épique et légendaire. Vous pouvez facilement reconnaitre ces sorts lorsque vous avez la chance d’en découvrir un, grâce à sa couleur. Vert pour commun, bleu pour rare, violet pour équipe et orange pour légendaire.

Plus un sort est rare et plus il est puissant. Cette amélioration se traduit généralement par une augmentation des dégâts de la compétence ou une réduction de son délai de récupération. Les sorts légendaires quant à eux vont jusqu’à ajouter un effet au sort. Certains joueurs reconnaitront en ces effets les battlerites que l’on choisit en début de partie sur Battlerite Arena. Puisqu’un exemple vaut mieux qu’un long discours, penchons-nous sur le cas de Bakko, un héros légendaire dont la toison pectorale n’a d’égale que sa bravoure et son héroïsme. La compétence Bulwark (A) lui permet de brandir son bouclier face à lui afin de renvoyer les projectiles ennemis ainsi que d’assommer les malheureux qui auraient la mauvaise idée de frapper dessus au corps à corps. Chaque amélioration obtenue réduit le cooldown du sort et l’amélioration légendaire lui donne un effet supplémentaire : activer une nouvelles fois la compétence permet à Bakko de foncer dans la direction choisie en infligeant des dégâts à la première cible touchée.

Vous l’aurez compris, récupérer toutes les capacités de son personnage, si possible d’un niveau de rareté élevé, donne un avantage considérable en combat ! Mais ce n’est pas le seul élément permettant de faire de votre champion une véritable brute !

Les équipements

Si les sorts sont la clé de l’amélioration de votre champion dans Battlerite Royale, il ne faut pas négliger un bon équipement pour autant. Comme expliqué précédemment, vous êtres très faible lorsque vous tombez au beau milieu de la zone de jeu : peu de points de vie, peu de dégâts… il va falloir s’améliorer un peu pour espérer décrocher le Top1 !

Les équipements sont des objets que vous pouvez récupérer de la même manière que les sorts :

  • Dans des Loot Orbs (voir le chapitre concernant les Loot Orbs)
  • Auprès des marchands (voir le chapitre concernant les marchands)
  • En tuant d’autres joueurs pour récupérer leur butin

Une fois récupérés, ils sont placés en bas à droite de l’interface. Vous pouvez porter jusqu’à 4 équipements différents qui viendront influer sur les statistiques de votre personnage, et parfois apporter un bonus passif très utile.

Le Sheep Medallion, par exemple, augmente passivement les points de vie de votre héros, en plus de vous faire profiter de son effet : lorsque vous êtes tué, vous transforme en mouton. Si vous parvenez à survivre quelques secondes sous la forme de ce charmant petit ovin inoffensif, votre héros revient d’entre les morts et l’objet est consommé.

Tout comme les sorts, les équipements existent en différentes raretés. Ainsi, un objet rare donnera plus de vie, de dégâts ou de vitesse de déplacement que sa version plus basique. Chaque équipement dispose aussi d’un effet passif supplémentaire qui n’est activé que lorsque l’objet est sous sa forme légendaire.

Il existe de nombreux objets, chacun capable d’améliorer votre champion d’une manière différente. En fin de partie, il est donc possible que vous trouviez des objets alors que votre inventaire est plein. En passant le curseur sur un équipement et en appuyant sur X, vous pouvez vous en débarrasser afin de récupérer un équipement vous semblant plus avantageux.

Les consommables

Enfin, voici la dernière famille d’objets récupérables : les consommables. Ils s’obtiennent de la même manière que les sorts et les équipements, et vous avez même 40 golds à investir dans le lobby pour acheter une Healing Potion (40G) ou des Rocks (20G) qui peuvent être lancés sur les ennemis.

Comme leur nom l’indique, les objets consommables peuvent être utilisés durant la partie et ont des effets aussi variés que puissants. Voici quelques exemples de consommables disponibles en jeu :

  • Healing Potion : soigne une large portion des points de vie (temps d’incantation très long)
  • Explosive Barrel : pose un tonneau explosif. Lorsqu’il est attaqué, il explose après 1,2 secondes en infligeant des dégâts dans une large zone
  • Meteor : Fait tomber une météorite à l’endroit ciblé, repoussant les ennemis touchés et bloquant le passage jusqu’à ce que l’obstacle soit détruit
  • Rocket Boots : Propulse votre champion dans la direction choisie, attrapant le premier ennemi sur votre passage. Inflige Stun à l’ennemi attrapé lorsque vous atteignez un mur

Plusieurs autres objets sont d’ores et déjà présents avec parfois des effets amusants et très puissants si bien utilisés. On peut par exemple se déguiser en tonneau pour se cacher, devenir invisible, se téléporter sur une courte distance… de quoi s’amuser et outplay ses adversaires !

Pour leur part, les consommables ne disposent pas de système de rareté. Tout comme les équipements, ils peuvent néanmoins être jetés avec la touche X afin de libérer un emplacement de l’inventaire. Il est possible de porter jusqu’à 3 consommables, assignés par défauts aux touches 1, 2 et 3 du clavier.

Les loot orbs

Après avoir fait le tour des objets que l’on peut récupérer en jeu, encore faut-il savoir comment les obtenir ! Évidemment, la manière la plus commune de mettre la main sur des sorts, des équipements et des consommables est d’ouvrir des coffres… ou devrais-je dire : de détruire des orbes !

En effet, les conteneurs à butin sont appelés Loot Orbs dans Battlerite Royale et ils sont disposés un peu partout sur la carte, principalement dans les bâtiments. Si ce système de loot est certes tout à fait classique, il y a quelques particularités à bien prendre en compte :

Il existe deux types de Loot Orbs. Les plus communs doivent être détruits en frappant dessus avec votre attaque de base ou toute autre compétence. Ces conteneurs existent en différentes raretés, augmentant évidemment la qualité du butin qu’ils contiennent. Ainsi, un Loot Orb commun a 30 points de vie et contient généralement des objets de qualité commune. Un orbe doré aura beaucoup plus de points de vie mais vous récompensera grassement si vous prenez la peine de le détruire.

La seconde catégorie de Loot Orbs se présente sous la forme d’un gros globe couvert de symboles étranges. Pour l’ouvrir, il faudra rester immobile plusieurs secondes près de l’orbe. Une fois ouvert, il contient généralement beaucoup de butin.

Petit fun fact pour la route : un consommable permet de poser au sol un faux Loot Orb. Lorsqu’un joueur tente de l’ouvrir, ce petit conteneur apparemment inoffensif lui explose au visage. Spoiler : C’est presque aussi humiliant que douloureux !

Le magasin

Je vous ai évoqué à quelques reprises déjà l’existence des pièces d’or dans Battlerite Royale. Vous commencez la partie avec 100 pièces d’or utiles pour acheter un premier sort et un consommable, mais ce n’est pas la seule utilité de cette monnaie !

En ouvrant des Loot Orbs et en tuant des ennemis, vous accumulez de l’or. Vous gagnez même quelques pièces de manière régulière au fil de la partie. Il est possible de porter jusqu’à 600 pièces d’or (et oui, c’est lourd !).

Une fois muni d’un joli petit pactole, il est donc temps d’aller faire des emplettes au magasin du coin. Vous trouverez de sympathiques marchands un peu partout sur la carte, symbolisés par une petite échoppe sur la minimap. En vous tenant près du marchand pendant un court laps de temps, ce dernier vous ouvre son magasin afin que vous puissiez y acheter des sorts, des équipements et des consommables. Les marchands ne sont pas que de vulgaires vendeurs de babioles puisque l’on peut bien souvent trouver des objets de rareté avancée dans leur boutique… mais encore faut-il en avoir les moyens.

Cercles de soin, bumpers et buissons !

Vous l’aurez compris, Battlerite Royale est fun ! Le jeu est d’ailleurs pensé pour ça et n’aura sans doute jamais le potentiel compétitif et sérieux de son aîné Battlerite Arena. Pour pousser le côté fun et insolite un peu plus loin, SLS a ajouté quelques éléments interactifs sur la carte. Ainsi, on peut notamment trouver un peu partout des buissons. Joueurs de League of Legends, vous connaissez bien ces buissons, hauts lieux de la fourberie et des embuscades. En effet, vous pouvez vous cacher dans les buissons afin d’être hors de vue des ennemis. Utile pour fuir, utile pour tendre un piège… c’est un élément crucial du gameplay !

Les bumpers ajoutent également une bonne dose de fun et d’inattendu au jeu. Vous pouvez trouver à plusieurs endroits de la carte ces petits rond blancs qui vous propulsent dans les airs si vous marchez dessus. Rien de bien méchant au premier abord mais détrompez-vous ! Une fois dans les airs, vous pouvez contrôler votre personnage exactement de la même manière que lorsque vous sautez du chien-dragon géant en début de partie. D’en haut, vous avez un large aperçu de la zone et des ennemis qui s’y trouvent… et vous pouvez leur tomber sur le coin du râble ! Cerise sur le gâteau : si vous chutez près d’un ennemi, ce dernier subira l’état Incapacitate. Il est alors incapable d’effectuer quelque action que ce soit pendant quelques secondes ou jusqu’à ce qu’il subisse des dégâts.

Enfin, les petites croix vertes sur la carte indiquent des zones de soin. Une fois dans le cercle vert, vous regagnez rapidement des points de vie : idéal pour faire une petite pause avant de retourner au front !

D’après les derniers devblog sur Battlerite Royale, des zones de résurrection doivent aussi être implantées, permettant de ramener à la vie un camarade tombé au combat lorsqu’on joue en duo. Ce mode de jeu étant pour l’instant indisponible, aucune trace de cet élément ne figure en jeu.

Battlerite Royale : notre avis !

Parlons peu, parlons bien : j’ai adoré Battlerite Royale… et c’était à prévoir ! Le jeu reprend point par point les éléments qui font de Battlerite un excellent jeu d’action, en l’enrobant dans le mode de jeu le plus plébiscité du moment : il aurait été très décevant que le résultat ne fonctionne pas.

Le gameplay est dynamique, le jeu très ergonomique et esthétique dans son ensemble, le système de loot intéressant, l’action quasi-permanente… Battlerite Royale parvient à limer les défauts qui d’habitude m’écartent du genre Battle Royale : la lenteur des débuts de partie qui consiste uniquement à fouiller des maisons pour ouvrir des coffres, et l’aspect punitif et frustrant du genre FPS/TPS où une seule balle peut mettre fin à une partie.

Battlerite trouve le juste équilibre entre loot et combat et une bonne balance dans la durée des affrontements. On peut piéger et tuer un adversaire rapidement, mais pas suffisamment pour qu’il n’ait aucune chance de réagir.

Évidemment, auncun jeu n’est exempt de défaut et Battlerite ne fait pas exception à la règle. De mon point de vue, le principal problème du jeu à l’heure actuelle est l’excès de mobilité de certains personnages. Les champions mobiles peuvent rattraper n’importe qui, n’importe quand… et fuir tout aussi facilement. En jouant quelques parties avec Ashka, je me suis rapidement rendu compte que je pouvais difficilement mourir si je choisissais la fuite. Personne n’est capable de me rattraper, et personne n’est capable de fuir si je suis en position avantageuse. Néanmoins, ce petit problème n’a rien d’insurmontable puisqu’il découle purement de la balance des champions. Puisque les héros sont équilibrés indépendamment sur Battlerite Arena et Battlerite Royale, Stunlocks Studio a la possibilité de faire de petites rectifications à tout moment pour équilibrer au mieux les chances de victoire de chaque héros.

Concernant les autres problèmes ? Aucun à mon avis qui ne soit purement lié au fait que le jeu n’en soit qu’aux balbutiements de la beta : pas de musique, des éléments d’interface pouvant être améliorés, des consommables au casting-time trop long… rien de bien grave, donc !

J’attendais beaucoup de Battlerite Royale, et je dois avouer avoir été servi au-delà de mes attentes, surtout pour une première session de beta-test. Amateurs de Battlerite, de jeux d’action et de Battle Royale, voilà un jeu dont il faut suivre l’évolution de près !

Comment jouer à Battlerite Royale ?

Vous souhaitez tenter l’aventure Battlerite Royale ? Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à la beta et espérer recevoir une clé qui vous permettra de participer aux différentes phases de test du jeu.

Dans une récente FAQ, l’équipe de Stunlock Studios a donné quelques informations sur la suite du développement du jeu :

  • Plusieurs phases de beta seront lancées durant le mois de Septembre, avec de nouvelles vagues de clés beta envoyées régulièrement
  • L’Early Access (Beta publique) débutera le 26 Septembre. Le jeu coûtera alors 20€ ou 10€ pour les personnes ayant supporté Battlerite Arena en achetant le jeu durant la phase de beta, disposant du All Champions Pack ou de l’Ultimate Fan Pack
  • La date du lancement officiel (et Free to Play !) de Battlerite Royale n’est pas encore fixée, mais SLS estime que le jeu sera prêt environ 6 mois après le début de l’Early Access.

Vous voulez toujours plus de contenu sur Battlerite Royale ? N’hésitez pas à nous en faire part dans la section commentaire et consultez nos différents articles sur Battlerite Royale !

Graphismes
95%
Univers
80%
Interface
90%
Communauté
90%
Partager l'article

Articles

Test Maelstrom

Par cyril / mai 30, 2018

La mode des Battle Royale ne semble pas sur le point de s’essouffler puisque les titres continuent d’affluer à un rythme effréné. Néanmoins, même les…

Lire l'article

Test Total War Arena

Par cyril / mai 2, 2018

Que se passe t’il lorsqu’on créé un jeu vidéo de stratégie militaire et que l’on y enlève toute la partie « gestion de ville » ? C’est le concept…

Lire l'article

Test Warhammer: Vermintide 2

Par cyril / mars 5, 2018

Je dois avouer que l’annonce de Warhammer Vermintide 2 m’avait laissé sur ma faim. Alors que le premier opus, déjà excellent, reprenais à la perfection…

Lire l'article

Test Divinity: Original Sin 2

Par cyril / février 26, 2018

Divinity: Original Sin 2 est l’exemple même qu’il n’y a pas besoin d’être un studio triple A pour créer des projets ambitieux. Avec une campagne…

Lire l'article

Test Kingdom Come: Deliverance

Par cyril / février 19, 2018

Peu de jeux issus d’une campagne de financement participatif ont suscité autant d’engouement que Kingdom Come: Deliverance. Né d’un projet indépendant de simulation médiévale, c’est…

Lire l'article

Test Sea of Thieves

Par cyril / février 5, 2018

Après une annonce du jeu dès l’E3 2015, Sea of Thieves s’est fait attendre pour enfin arriver sur nos PC et consoles en Mars 2018.…

Lire l'article

Test Drag’n’Boom

Par cyril / janvier 23, 2018

Drag’n’Boom est un jeu mobile gratuit développé par le studio français Ankama. Aux commandes d’un petit dragonnet tout mignon, on parcourt de nombreux niveaux afin…

Lire l'article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *